MESAVENTURE PARTICULIERE

Mardi 29 mai l’alarme de ma tablette s’ anime. Allez, hop debout. Il est 5 heures du matin, je me prépare pour me rendre à la gare du midi, puis à l’aéroport. Peu ou pas de bruit pour ne pas réveiller les enfants, de toute façon j’avais tout préparé la veille.

Me voici dans la rue, personne à l’horizon. La ligne du tram est en plein travaux. Je décide d’aller à une station un peu plus loin. Je me mets dans l’abri et j’attends le tram, j’attends, j’attends. Aucun ne passe, aucune personne en rue, peu de voitures roulent. Je décide de regarder l’heure sur mon GSM, « merde » il est à peine 4 heures du matin, donc debout depuis 3 heures. Je me rappelle alors que ma tablette est toujours à l’heure de la Réunion, donc avec 2 h de décalage en plus. Et on m’a dit que le tram ne fonctionnait qu’à partir de 6 h. Que faire, retourner à la maison ? Non, je vais réveiller tout le monde et on va bien se moquer de moi.

Je décide d’aller à la gare d’Etterbeek. Il y aura bien un train pour Bruxelles-midi. Et me voilà tirant ma valise sur le boulevard endormi faisant un boucan de tous les diables.
Voici la gare et bien sûr elle est fermée. Je n’ai plus qu’à attendre un tram sur la ligne d’en face. Le premier passera à 6h10. Bizarrement sur la ligne inverse plusieurs trams passent me lançant des regards goguenards à travers leurs phares.

Tout à coup la gare s’ illumine, les grilles s’ ouvrent, je me précipite. Comme par hasard une pancarte indique que mon abonnement « key-card » n’est pas valable sur ce trajet. Sur l’écran d’information un train pour Bruxelles-midi est annoncé dans 10 minutes. Pas de préposé au bureau, je fonce vers le distributeur automatique des tickets. Il me propose toutes les possibilités pour Bruxelles mais rien pour ma destination. Et bien, flûte je monterai dans ce train quand même. Je déboule les 41 marches quatre à quatre et je m’engouffre dans le premier wagon. Je complète ma key-card à tout hasard , on verra ce que dira le contrôleur. Je suis la seule passagère du wagon. Les gares défilent inlassablement, ça me semble interminable.
Que vois-je au loin déambuler : un képi, ça y est, je vais l’avoir cette amende. Le train ralentit, une voix si mélodieuse à mes oreilles annonce l’arrêt à Bruxelles-midi. Je cours, je vole, je volette et me voici sur le quai radieuse, non-amendée, sauvée. Joyeusement je vais prendre la navette pour l’aéroport.

Moi qui avais peur d’être trop juste dans mon timing, j’ai du temps à loisirs devant moi. Je m’offre un bon petit déjeuner à l’aéroport, je me maquille, je joue au scrabble. Je suis d’excellente humeur, la vie est belle.
Ce qui m’intrigue c’est que je ne me stresse plus jamais devant ces petits aléas de la vie. Je me dis qu’il y a toujours une solution, un plan B.
J’écris ces quelques mots dans l’avion en espérant que mon histoire va vous amuser. Si quelques sourires se dessinent ici ou là mon but est atteint.
Je me demande ce qui va m’arriver à Toulouse…

Un commentaire sur “MESAVENTURE PARTICULIERE

  1. J’ai toujours autant de plaisir à regarder des reportages traitant de la Réunion… ici particulièrement St-Pierre, commune que j’apprécie beaucoup.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s